Prestataires informatiques

Le logiciel libre et ses prestataires

Décideurs, DSI : Faire appel à un prestataire engagé, c'est un point essentiel dans la réussite d'un projet OpenSource.

Le logiciel libre suppose le partenariat de tous. Utilisateurs, décideurs, politiques, éditeurs et prestataires.

Utiliser un logiciel libre , c'est la possibilité également de devenir acteur du projet, utilisateur et non plus consommateur.

Certains éditeurs participent largement en mettant à disposition des ingénieurs informatiques qui développent les logiciels.

Des utilisateurs, s'ils le souhaitent, participent par le biais des listes, forum, tests et documentations. Ils constituent les "communautés".

Qu'en est il aujourd'hui des sociétés de service ?

Ces sociétés de service doivent (et non peuvent) participer aux projets open source par lesquels elles réalisent une activité économique.

Il est fort impressionnant de constater le nombre de sociétés qui répondent aux appels d'offre des administrations. Et qui les obtiennent...

Dans 99% des cas, ces sociétés sont totalement inexistantes sur les projets.

Ceci pose un problème à 2 niveaux :

D'une part, elles ne sont pas impliquées dans le projet, donc pas dans sa philosophie, sa manière de fonctionner, ni son actualité

D'autre part, elles profitent d'un système économique sans en jouer les règles du jeu, au risque de couper la branche sur laquelle elles se sont installées pour un temps.

Avec un an de retard, la Mouette décide de mettre en place une liste de prestataires engagés !

En 2009, un mailing mail appelant à adhérer a été envoyé à 90 prestataires informatiques, inscrits sur le site fr.Openoffice.org.

Nous avons reçu un seul retour positif. Aucune autre réponse...

Engagés comment ?

Par leur participation directe sur les projets ou dans l'association  (listes, forum, documentation, tests, salons)

Par leur adhésion à la Mouette

Barème de la cotisation des sociétés prestataires, fixé en fonction du chiffre d'affaires réalisé portant sur les projets bureautiques implémentant l'ODF

  • CA jusqu'à 100 000 € : minimum 60 €

  • CA de 100 000 € à 200 000 € : minimum de 150 €

  • CA de 200 000 € à 300 000 € : minimum de 300 €

  • CA de 300 000 € à 500 000 € : minimum de 500 €

  • CA de 500 000 € à 1 million € : minimum 1000 €

  • CA supérieur à 1 million € : minimum de 3000 €

 

Prestataires : la multitude de sociétés assurant le service dans le libre est un gage fondamental du sérieux du modèle économique du libre. Faites vous connaître et venez nous aider.